Comment fonctionne un test d'orientation ?
Quand et où le passer ?

Comment fonctionne un test d'orientation ? Quand et où le passer ?

De la fin du collège aux études post-bac, les jeunes doivent faire des choix d'orientation très importants. Un test d’orientation réalisé après la 3ème, la seconde, le bac ou bien durant les études supérieures, avec un professionnel de l’orientation peut alors avoir tous son sens. Ce test d'orientation doit s'intégrer dans une démarche de réflexion globale sur son orientation scolaire : le bilan d'orientation scolaire

Quel est donc le meilleur moment pour se questionner sur son avenir ? A quel endroit les jeunes peuvent-ils se rendre pour passer un test d’orientation ? Et dans quelles conditions optimales peuvent-ils le réaliser ?

Quand passer un test d'orientation ?

Pour éviter les risques d'échec ou de réorientation post-bac, il est vivement conseillé d'amorcer une réflexion sur son orientation dès la fin du collège.

En troisième

L'orientation après la 3e vers une seconde générale, technologique ou le « choix » de la voie professionnelle apparaît comme le premier choix déterminant pour la suite du cursus scolaire d’un jeune. La réalisation d’un test d’orientation à ce moment-là peut déjà venir apporter au collégien des pistes sur la durée de ses études (courte, longue ou professionnelle) en fonction des perspectives de métiers ressortis, mais aussi des idées sur le choix de filières au lycée.

En seconde générale

En classe de seconde, le jeune lycéen doit choisir vers quel type de baccalauréat il souhaite s'orienter : bac général (ES, L, S) ou bac technologique (STD2A, STI2D, STL, STMG...). Le plus souvent, ce choix découle des résultats scolaires, mais aussi des préférences du jeune pour tels ou tels enseignements ; et parfois malheureusement ce choix se fait aussi « par dépit » (« j’ai fait le choix de L pour éviter d’avoir trop de maths », « j’ai pris S juste parce que je suis mauvais en langues et que ça ouvre plus de portes »…).

En première ou en terminale

La première ou la terminale est généralement la période la plus propice pour passer un test d’orientation (lors d'un coaching en orientation) afin de préparer plus sereinement son orientation post-bac et d'être en mesure de saisir ses vœux sur la plateforme Parcoursup.

Le jeune en terminale va ainsi avoir cinq grandes possibilités qui s’offrent à lui :

  • Une école spécialisée (architecture, paramédicale, artistique, etc.) ;
  • Une formation technologique de l'enseignement supérieur (BTS, DUT) ;
  • Une classe préparatoire aux grandes écoles ; 
  • Une licence universitaire ;
  • Pour les bac professionnels, une entrée précoce dans le monde du travail.

Après le Bac

Près d'1 bachelier sur 2 échoue dans la première ou deuxième année après son bac ou réalise a posteriori que son premier choix ne lui convient pas. Un test d’orientation, réalisé lors d'un accompagnement global, durant cette période charnière peut alors permettre au jeune de se réorienter en choisissant une filière métier et un parcours de formation adaptés à son profil et son potentiel.

Après plusieurs années d'études supérieures, les étudiants peuvent aussi envisager de bifurquer vers une autre voie, en fonction de leurs nouveaux centres d'intérêts, d'opportunités qui se présentent ou bien des passerelles de plus en plus nombreuses qui existent entre les filières.

Le meilleur moment pour passer un test d'orientation dans le cadre d'un bilan d’orientation est propre à chacun ; encore faut-il se sentir prêt, assez mature et motivé pour suivre un accompagnement comme celui proposé par Recto Versoi.

Où et avec qui passer un test d'orientation ?

Un test d’orientation scolaire peut être réalisé dans divers lieux rattachés à l’Education nationale, auprès d’un conseiller d’orientation-psychologue (COP) : collèges et lycées, services communs universitaires d'information et d'orientation (SCUIO), centres d’information et d’orientation (CIO), missions locales, centre d'information jeunesse (CIDJ).

Mais au vu du nombre de demandes et des délais d’attente dans ces services, de nombreux jeunes peuvent faire le choix de passer des tests d’orientation gratuits sur internet. Ceux-ci sont inefficaces et pas fiables. Ils peuvent aussi se tourner vers des organismes d’orientation privés, tels que Recto Versoi.

Objectivement, l'accompagnement proposé par l’Education nationale, est loin d’être exhaustif et n’a pas la même efficacité qu’un accompagnement approfondi et personnalisé auprès d’une structure privée avec des professionnels de l’orientation ; tout simplement parce que le temps consacré au jeune est beaucoup plus important. 

Recto Versoi propose justement un fonctionnement en binôme reposant sur les compétences complémentaires de ses intervenants : un psychologue clinicien, pour travailler sur la personnalité du jeune, puis un expert en Ressources Humaines, pour l’accompagner dans ses choix d’orientation et le préparer au monde professionnel. 4 entretiens et 2 tests (1 test de personnalité et 1 test d'orientation) sont ainsi proposés au jeune afin d’appréhender au mieux son profil.

Comment se déroulent les tests d'orientation ?

Les tests d’orientation peuvent être déclinés sous plusieurs formats : questionnaire, inventaire, QCM, tableau ; que ce soit en version papier ou bien directement en ligne sur internet ou via un logiciel. Ils sont toujours administrés, soit seul en auto-évaluation, soit en présence d’un professionnel qui va remplir les réponses spontanées du jeune en direct.

Un test d’orientation n’est pas chronométré et dure approximativement 20 minutes. Toute pression est donc inutile pour la passation de cet exercice, sachant qu’il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse et que ces dernières doivent surtout correspondre au fond de la pensée du jeune, sans maquillage de la vérité ou de la situation réelle, pour refléter au mieux la hiérarchisation de ses intérêts professionnels.

La passation du test d'orientation, de même que celle d'un test de personnalité, doivent être encadrées par un psychologue. Ces test sont analysés en détail par le psychologue qui va ensuite échanger avec le jeune pour l'aider à mieux se connaître.

 

 

Publié par Recto Versoi le 03/07/2018