Pourquoi se faire conseiller
sur son orientation scolaire et professionnelle ?

Le bilan d’orientation pour trouver la bonne voie

Entre 14 et 28 ans, les jeunes doivent prendre des décisions importantes en termes d’orientation scolaire et donc professionnelle ainsi qu’au niveau personnel. Par ailleurs, ils vivent dans un contexte général difficile et parfois anxiogène. C’est ce qui nous a amenés à déterminer au moins 5 bonnes raisons de les faire accompagner pendant cette phase de construction.

L’adolescence est la période charnière pour se projeter dans l’avenir

A partir de la fin du collège, les jeunes ont une personnalité qui se stabilise. En pleine adolescence, ils vont connaître entre leurs 14 et 28 ans une période de leur vie essentielle pour leur avenir et ce à plusieurs niveaux : 

  • Cette période charnière est caractérisée par des changements importants (biologique, morphologique, psychologique...). Ils vont entrer progressivement dans l'âge adulte, profiter de nouvelles libertés. Ce qu'ils appréhendent plutôt facilement et avec un grand enthousiasme, mais aussi avec une certaine forme d'insouciance.

  • C’est aussi une phase d’instabilité, de recherche de repères, de confrontation pendant laquelle l’environnement social est très important : parents, famille, Lycée/Université/Ecole, réseau amical (les « pairs »), relations sentimentales... Mais durant laquelle le jeune a très rarement l’occasion de bénéficier d’un « miroir » extérieur et objectif, qui l’aidera à vivre cette période le mieux possible et à se projeter dans l'avenir.

  • C'est pendant cette étape que le jeune va prendre les décisions (parmi) les plus importantes de sa vie : en matière d’orientation scolaire et professionnelle, mais aussi pour un certain nombre en ce qui concerne leur engagement sentimental à plus ou moins long terme… donc globalement leur choix de vie. Ceci est d'autant plus vrai quand la vie professionnelle prend 40 ans et plus de la vie d'adulte...

 

La réussite repose sur la connaissance de soi, la confiance en soi et la motivation

Les adolescents, en tant que pré-adultes, font face à des questions fondamentales et ont un besoin de connaissance et d’estime de soi considérables, notions explicitées notamment par le psychologue Mc Guire en 1981 :

  • La connaissance de soi, alliée aux notions de représentation, description et perception de soi, et qui renvoie à la manière dont les personnes se décrivent : « Qui je suis »,

  • L’estime de soi, qui renvoie davantage à une évaluation de soi : « Ce que je vaux ».

 

Pour les psychologues Famose et Bertsch, qui font référence sur le sujet, moins les individus se connaissent moins ils ont confiance en eux et en ce qu’ils sont capables d’entreprendre. La connaissance et l’estime de soi ont ainsi une influence primordiale sur le bien-être psychologique, les compétences sociales et la réussite scolaire et professionnelle des jeunes.

Parallèlement, les jeunes ont besoin de donner du sens à leur travail, au même titre que les salariés. Recto Versoi leur permet d’accroître les conditions de leur motivation en donnant une signification à leur travail, en favorisant sa compréhension. Ils savent alors davantage « pourquoi » ils travaillent et peuvent par voie de conséquence obtenir de meilleurs résultats.

Par ailleurs, il existe, en France notamment, un « syndrome de l’angoisse scolaire généralisée » qui entraîne pour les parents toujours plus de stratégies individuelles pour garantir la réussite scolaire de leurs enfants, et donc d’importantes dépenses d’éducation : meilleur établissement, cours particuliers, école privée après le Bac, etc. L’angoisse des parents rejaillit sur leurs enfants.

Mais la prise en compte de la personnalité dans la réussite scolaire est très peu développée, alors qu’elle est reconnue par les spécialistes (psychologues, éducateurs…) comme un facteur décisif de la réussite.

Avec Recto Versoi, nous proposons aux parents d’investir notamment dans un aspect primordial de leur enfant : sa personnalité. Lors d’un bilan d’orientation :

  • Le psychologue va aider le jeune à prendre du recul sur lui-même, à apprendre à mieux se connaître et gagner en confiance.

  • L’expert RH va le guider dans ses choix d'orientation post-bac et lui permettre de développer sa motivation et d'avoir de meilleurs résultats.

 

Les métiers et les offres de formation sont en évolution permanente

Le monde de l’éducation représente aujourd’hui un véritable labyrinthe, une jungle qui demande aux jeunes et à leurs parents de se lancer dans un véritable parcours du combattant pour s’y retrouver. Les filières scolaires sont en perpétuelle évolution, dans le secteur public comme dans le secteur privé : aujourd’hui sont recensés environ 35 000 formations, près de 10 000 diplômes et plus de 6 000 établissements !

De l’autre côté, le monde professionnel évolue lui aussi de plus en plus vite, suivant les évolutions géopolitique, démographique, technologique, énergétique...

Faire le lien entre un labyrinthe éducatif et un monde professionnel aussi changeant devient de fait de plus en plus difficile, d'autant plus que les passerelles entre ces deux mondes demeurent rares. Les représentants du monde scolaire (professeurs, proviseurs, recteurs, conseillers d’orientation…) n’ont que très rarement évolué dans un autre monde que l’Ecole ou l’Université, et les entreprises s'ouvrent trop peu aux lycéens et étudiants non expérimentés.

Les jeunes et leurs familles ont donc besoin de conseils éclairés d’experts pour aborder sereinement et objectivement leur avenir professionnel, et ce quelle que soit la catégorie socio-professionnelle dans laquelle ils évoluent.

 

Une orientation réussie garantit un gain de temps et d’argent

Sur les 500 millions d’Européens, 1 jeune de 18 à 24 ans sur 7 quitte aujourd’hui le système scolaire sans diplôme ni formation.

En France, « 25% des 15-30 ans regrettent leur orientation » (source : CSA) et « plus de 50% des Français aimeraient changer de carrière » (source : TNS Sofres Fév 2012).

De fait, les jeunes manquent de repères, de conseils et l’échec est très important dans les cursus de l’enseignement supérieur.

Les conséquences pour les jeunes et leurs parents sont importantes : perte d’argent, perte de temps avant d’entrer sur le marché du travail, perte de confiance…

Que dire d’un étudiant qui, faute d’une orientation mal ou pas préparée, se retrouve à changer de filière après une voire deux années ou plus d’études supérieures dans une filière pour laquelle il n’était pas fait ?

Le coût des études (privées mais aussi publiques), le coût du logement éventuel s’il a dû changer de ville, le coût de la vie pendant ces mois ou années perdus devient considérable. Sans compter qu’avec une dépense moyenne annuelle par étudiant de l’enseignement supérieur qui s’élève à 11 680 € en 2015 (source : INSEE), le coût pour le pays devient colossal...

Anticiper la formation, réfléchir et choisir son orientation en fonction de sa personnalité, ses compétences, son niveau scolaire et ses affinités, constituent de fait un gain de temps et d'argent significatif, mais aussi un gain psychologique important car la confiance et l'estime de soi seront renforcées et non amoindries par l'échec et l'incertitude. Recto Versoi vous accompagne dans cette démarche pour donner à votre enfant toutes les chances de réussir sa vie professionnelle.

 

La complexité des facteurs socio-économiques et sociologiques doit être prise en compte

Le contexte économique est particulièrement difficile depuis 2008, année où a débuté la plus grave crise économique qu’aient connue les pays développés depuis plus d’un demi-siècle. Il modifie le fonctionnement des marchés et positionne plus que jamais l’emploi comme la priorité principale des ménages.

S’ensuivent des questions sociales de plus en plus prégnantes, qui bouleversent aujourd’hui toutes les économies, développées comme en voie de développement, européennes ou américaines comme asiatiques. Les questions de désindustrialisation des pays occidentaux, la multiplication des mouvements sociaux dûs à l’incertitude croissante face à l’avenir, mais aussi la précarisation des emplois rythment malheureusement notre quotidien.

Dans le même temps, deux évolutions sociétales ont des conséquences importantes sur la question des jeunes et de leur éducation : la multiplication des ménages actifs (où père et mère travaillent) et des foyers monoparentaux depuis plusieurs décennies induit une réduction du temps de suivi des jeunes par leurs parents

Enfin, la culture de l’excellence et la réussite individuelle sont de plus en plus valorisées dans les pays développés, et en France en particulier, où le système scolaire très contraignant et exigeant pour l’élève est souvent mis en opposition avec ceux des pays scandinaves ou des Etats-Unis, réputés beaucoup moins élitistes et pourtant souvent plus efficaces en termes de résultats.

Toutes ces données doivent être prises en compte dans la manière d’appréhender les questions d’orientation des jeunes, et c’est l’une des forces de l’approche et de la démarche d'orientation Recto Versoi.

 

  CONTACTEZ-NOUS

 

Bilan-orientation-scolaire-avenir    Choix d'orientation scolaire après le Bac    Orientation scolaire des jeunes    Choix de métier pour les jeunes    Coaching orientation post-bac